Programmation culturelle 2024

Événement

Découvrez la programmation artistique et culturelle du Frac Picardie de janvier à juin 2024.

EXPOSITIONS AU FRAC EN COURS (salle d’exposition ; Le Cloître ; programmation vidéo)

François Olislaeger
Ces petits objets n’étaient nullement nécessaires à la survie matérielle du groupe
Exposition : jusqu’au 02.03.24
Commissaire : Pascal Neveux
Lieu : salle d’exposition

L’histoire de cette exposition commence par une conversation entre François Olislaeger et Cécile Debray, historienne de l’art. Selon elle, une œuvre d’art se construit à partir d’un espace de création sur lequel la main humaine y appose un geste artistique, qui devient alors un signe ou une façon de communiquer. Au fil de l’exposition différents cubes s’ouvrent d’un côté, quand d’autres se déploient en table ou contre le mur. Nous pouvons y observer tous les détails des créations de l’artiste : des petits objets dessinés, des scènes, des compositions sorties de l’imaginaire de l’artiste, des reproductions d’œuvres, autant de narrations possibles.

📸 Vues de l’exposition de François Olislaeger ©Irwin Leullier

Outils de ma passion
Artiste : Dominique De Beir
Exposition : jusqu’au 02.03.24
Lieu : Le Cloître

ENTRÉE LIBRE
Artistes : Françoise Pétrovitch et Hervé Plumet
Vidéo : jusqu’au 02.03.24
Lieu : programmation vidéo

PROCHAINES EXPOSITION AU FRAC (salle d’exposition ; Le Cloître ; programmation vidéo)

David Prudhomme
Danse macabre
Exposition : du 16.03.24 au 01.06.24
Soirée spéciale : Vendredi 15 mars 2024

La Danse macabre est une suite, une succession de vivants et de morts. Une farandole de squelettes souvent espiègles qui dansent et chahutent de malheureux vivants accablés en les entraînant avec eux. Loin d’être simplement morbides, les danses macabres sont le plus souvent cocasses et ironiques et répondent à l’angoisse des mortels par la dérision et l’humour, parfois jusqu’au burlesque.
Réactiver la Danse macabre au Frac Picardie, c’est s’attacher à la comprendre d’abord, à se l’approprier ensuite. C’est tenter d’établir un trait d’union entre le passé et notre actualité. C’est se questionner sur notre rapport au corps, aux hiérarchies, au sacré, au païen, à l’espace public. C’est aussi se poser la question de la création en temps de crise et la réponse par la dérision.

Carine Roma

Memorandum
Artiste : Camille Chastang
Accrochage : du 16.03.24 au 01.06.24
Lieu : Le Cloître

Camille Chastang présentera dans la vitrine du Cloître son amour pour les carnets à dessin et leur importance dans sa pratique artistique. Réalisés entre 2019 et 2023, ils sont comme des comptes-rendus de son quotidien et des personnes ou des animaux qui partagent sa vie. Ces objets intimes trouveront écho dans une sélection de dessins issus de la collection du Frac.

Les formes de l’invisible, films d’animation d’Elika Hedayat
Artiste : Elika Hedayat
Commissaire : Joana P.R. Neves
Vidéo : du 16.03.24 au 13.06.24
Lieu : programmation vidéo
Partenaire : Drawing Now Art Fair, Paris

Elika Hedayat compose des scènes avec des personnages souvent grotesques, entre réalisme politique et féerie. Ayant vécu en Iran jusqu’aux premières années de sa vie adulte, elle s’est imprégnée d’une conscience politique aigüe ne pouvant se manifester que par ellipses et symboles. Ses créatures, monstres, corps humanoïdes, et personnages donnent forme à des angoisses qui se devinent plus qu’elles ne se voient. Se forme ainsi une politique d’attention à l‘autre dans cette œuvre hantée par l’injustice et le déséquilibre de pouvoir.