L’un sans l’autre

Exposition

Après l’exposition de Julien Beneyton l’été dernier au Frac Picardie et à la Galerie ToTem d’Amiens Métropole, découvrez dans ces deux lieux, l’artiste Massinissa Selmani sous le commissariat de Philippe Piguet à partir du 15 juin prochain.

L’un sans l’autre
Exposition : du 15.06.24 au 05.10.24
Lieu : Frac Picardie, Amiens

Exposition : du 15.06.24 au 28.09.24
Lieu : Galerie ToTem d’Amiens Métropole
Artistes invitées : Bertille Bak et Marie Dubois

Commissariat : Philippe Piguet

Consultez le livret d’exposition

« Les œuvres de Massinissa Selmani interrogent d’emblée le regard parce qu’elles ne s’offrent pas à voir de façon explicitement narrative. Conçues sur le mode de l’assemblage (…), elles constituent un tout recomposé qui les détermine à l’ordre de situations étranges, sinon incongrues, quant au sens qu’elles délivrent.
Entre réalité et leurre, Massinissa Selmani cultive l’art de l’interstice et ses images, « le tacite et l’indicible ». C’est d’ailleurs le titre de l’une de ses « formes dessinées », composée de dessins et de volumes. Dessins sur papier ou d’animation, sculptures, installations, l’exposition du Frac Picardie sera l’occasion pour l’artiste de se glisser dans tous les interstices possibles. »

Philippe Piguet, commissaire d’exposition

Massinissa Selmani est né en 1980 à Alger. Il vit en France et en Algérie.

La pratique de Massinissa Selmani s’articule autour des formes dessinées où la gravité des sujets est portée par l’humour, l’absurde et l’économie de moyens. Elles présentent souvent des dessins mettant en scène des situations étranges ou absurdes faites d’assemblages improbables, d’images tirées de la presse écrite, mais aussi de courtes animations et des compositions en volume évoluant au fil des contextes des expositions. Ces formes mettent en avant la dimension documentaire du dessin, les processus narratifs qui en découlent, créant des œuvres à la frontière du réel et de l’irréel, du politique et du poétique, du comique et du tragique, caractéristiques de l’œuvre de l’artiste.

En 2023, Massinissa Selmani a été nommé pour le prix Marcel Duchamp. En 2015, il a reçu une mention spéciale à la 56e Biennale de Venise.
Il a également été lauréat du Prix Art[]Collector (FR) et du Prix SAM Art Projects (FR) en 2016.

Le travail de Massinissa Selmani a notamment été exposé à la 56eme Biennale de Venise (IT), au centre Pompidou (FR), au Palais de Tokyo (FR), à la 11eme Biennale de Dakar (SEN), à la Biennale Sharjah (EAU), à l’IVAM, Valence (ESP), à l’UGM, Maribor (SVN), au Modern Art Oxford (UK), à la Biennale de Taipei 2023 (TWN).

Son œuvre a rejoint plusieurs collections telles que le Centre Pompidou, le British Museum, le MAC de Lyon et le CNAP, Samdani Foundation, le Frac Centre Val de Loire et le Fonds d’Art contemporain–Paris collections.

Massinissa Selmani ©Marco Giugliarelli for Civitella Ranieri Foundation

Philippe Piguet

Historien et critique d’art, commissaire d’expositions indépendant, Philippe Piguet, né en 1946, est chargé de la programmation en art contemporain de la Chapelle de la Visitation de Thonon-les-Bains (74) depuis 2008. De 1985 à 2018, il a collaboré régulièrement à la revue L’œil.

De 2010 à 2018, il a été le directeur artistique de DRAWING NOW PARIS, le salon du dessin contemporain. Commissaire Général du festival Normandie Impressionniste 2020, il l’est à nouveau en 2024. Par ailleurs, il a été membre de divers comités techniques de Frac, dont celui de Picardie de 1990 à 1992.
Si son champ d’étude porte sur une période allant du milieu du XIXe siècle à nos jours, ses centres privilégiés portent sur la période impressionniste – et plus particulièrement sur Claude Monet - et sur l’art contemporain tel qu’il s’est développé depuis les années 1960.