Memorandum

Exposition, du 16 février au 1er juin 2024

Camille Chastang présente dans la vitrine du Cloître son amour pour les carnets à dessin et leur importance dans sa pratique artistique. Réalisés entre 2019 et 2023, ils sont comme des comptes-rendus de son quotidien et des personnes et des animaux qui partagent sa vie. Ces objets intimes trouvent écho dans une sélection de dessins issus de la collection du Frac.

Retrouvez l’artiste dans le cadre de son exposition au lieu noir à Saint-Valery-sur-Somme du 30.03.24 au 08.09.24.

Biographie de l’artiste

Après une formation en Design Textile, Camille Chastang quitte les Arts Appliqués pour entrer aux Beaux Arts. En 2020, elle est diplômée de la Villa Arson à Nice. Forte de ces deux formations, elle tente de réconcilier et revendiquer dans son travail un statut à parts égales entre arts décoratifs et beaux-arts. Ses dessins lui ont permis d’être publiée dans les revues Roven et The Drawer, spécialisées dans le dessin contemporain. Elle participe à plusieurs expositions collectives (Paris, Nice, Marseille, Lyon) et personnelle (Galerie Double V - Marseille).
Elle a été résidente à la Drawing Factory, résidence d’artistes à Paris, organisée par le Drawing Lab et le CNAP et à la Collection Yvon Lambert (Avignon).
Elle travaille régulièrement avec les publics pour présenter son travail et proposer différents ateliers autour des problématiques qui l’animent.
Dans le travail de Camille Chastang, le dessin est le point de départ de tout, qu’elle envisage comme une façon d’être, c’est à dire comme une façon de penser, de voir, de vivre. La réflexion autour du statut du croquis et du carnet de croquis dans l’art contemporain est également très présente dans sa pratique.
Camille Chastang mène une réflexion plastique, liée à une réflexion plus théorique autour du dessin comme médium, mais aussi sur la hiérarchie des médiums, des formes et des sujets au sein même des pratiques dessinées.
À travers sa pratique, dessinée et écrite, elle aimerait déconstruire les rapports de pouvoir entre les pratiques artistiques et déconstruire les rapports de valeurs entre les sujets.