L’excavateur d’Ali Cherri

Vidéo, du 20 janvier au 18 mars 2023 de 14h à 18h

Avec L’excavateur (The Digger), Ali Cherri nous propose une exploration poétique et politique du rapport entre notre société contemporaine et notre mémoire collective, entre lieux patrimoniaux et musées. Ce film présente Sultan Zeib Khan, un immigré pakistanais, gardien d’une nécropole aux tombes vidées, dans une proximité presque immédiate avec une ville des Émirats Arabes Unis. Le spectateur le suit dans ses missions quotidiennes et dans les rituels qu’il met en place pour honorer la mémoire des défunts qui reposaient autrefois dans ce lieu. Le film s’ouvre sur des ossements qui, excavés de leurs tombes, prennent place sous les néons vacillant et grésillant d’un musée. Ali Cherri nous invite à voir sous un autre jour l’importance de ces espaces de conservations et à interroger le déracinement qu’ils induisent, tout en sondant les différences entre les gestes scientifiques de la patrimonialisation et ceux sacrés du rituel qui tente de préserver un lien au passé.

Image extraite du film L’excavateur ©Ali Cherri

Ali Cherri est né en 1976 à Beyrouth, où il vit de plein fouet la longue guerre civile qui divise le Liban. Cette expérience forme le véritable creuset de son œuvre, où les motifs du traumatisme et de la ruine sont récurrents. Formé à l’Université Américaine de Beyrouth et au DasArt - Académie de théâtre et de danse d’Amsterdam, il commence sa carrière dans le domaine de l’art vidéo et de la performance. Désormais basé entre Paris et Beyrouth, il a récemment été artiste en résidence à la National Gallery de Londres. En 2022, il reçoit le Lion d’argent à la Biennale de Venise pour sa série de sculptures Titans. Son dernier film en date, Le Barrage (The Dam), a également été sélectionné par la Quinzaine des Réalisateurs, au festival de Cannes.

Livret du Frac Picardie