Hyperdrawing, un dialogue

Exposition, du 25 mars au 21 mai 2022 de 14h à 18h

“HYPERDRAWING Un dialogue” Boryana Petkova et Katrin Ströbel

Hyperdrawing parle de l’expansion du dessin en dehors de la feuille dans l’espace de l’exposition par le biais du corps de l’artiste. Dessin mural, performance, et installation composent ainsi l’exposition qui se construit comme un dialogue entre deux artistes, Boryana PETKOVA et Katrin STRÖBEL.

Dessiner est ici tracer une exploration de soi à travers les autres et le monde.
Vivant toutes deux entre plusieurs cultures – française et bulgare/allemande, en particulier –, Boryana Petkova et Katrin Ströbel sont sensibles à la façon dont le corps étranger prend place dans un territoire, un espace, une culture.
Ainsi, au-dessus de chacune des deux portes qui pourtant mènent dans le même espace, leurs noms ont été écrits par les artistes avec des outils de dessin, démontrant ainsi que la notion d’appartenance peut être commune et partagée. Pour elles, le dessin est en effet un outil servant à communiquer et partager des expériences singulières, s’appuyant sur le lieu d’exposition et une conception large de la discipline du dessin, comprenant le tatouage, le papier peint, la performance et le dessin mural éphémère, entre autres.

Un dialogue implique un positionnement face à face, avec des perspectives opposées se rejoignant néanmoins au centre, point focal toutefois éphémère. Le centre est partout et donc nulle part –il est, finalement, là où on le place. Cette exposition est le témoignage d’un dialogue dynamique et fluide avec des lieux et d’autres humains, qui se reflète notre condition, toujours en devenir.

Afin de dialoguer, il est nécessaire de comprendre une perspective qui n’est pas la nôtre, mais aussi de se positionner. Cette recherche d’une identité se construit donc non seulement en nous mais avec les corps qui nous forment et nous influencent (corps urbain, corps humain, corps politico-social), leurs lieux de vie, ainsi que l’effort de parallaxe (sortir de sa propre perspective) nécessaire pour être en relation avec le monde. La conversation entre Petkova et Ströbel se reflète dans la façon dont les œuvres communiquent entre elles, dans un langage libre, du simple tracé au portrait dessiné. Cette conversation dessinée dans l’espace donne à voir la dynamique d’une relation possible avec les autres et le monde, plutôt que de les représenter comme insondables, mystérieux, ou même menaçants. Plutôt que de tenir à distance, les artistes proposent un positionnement engagé d’immersion critique.
Ceci est le positionnement féministe des artistes et de la commissaire de l’exposition, qui se comprend comme une ouverture dialogique, une construction psycho-sociale incorporée, faites de différences qui se parlent et se confrontent, d’inclusion plutôt que d’exclusion.

Crédit visuel bannière : vue de l’exposition par Irwin Leullier

Télécharger le dossier de presse

Exposition à découvrir jusqu’au 21 mai 2022
du mardi au vendredi de 14h à 18h
et le samedi de 15h à 18h

Retrouvez la programmation culturelle ici