Ces petits objets n’étaient nullement nécessaires à la survie matérielle du groupe

Exposition, du 14 octobre 2023 au 2 mars 2024 de 14h à 18h

Artiste associé cette année à nos côtés, François Olislaeger présente à l’occasion de cette exposition les premiers éléments scénographiques d’une Histoire de l’Art dessinée.

Le geste, la main, le signe et l’espace constituent la ligne narrative de cette exposition, qui au-delà des conversations établies avec la collection du Frac, nous permet de prendre la mesure des recherches et dimensions du dessin que François Olislaeger investit depuis plusieurs années. Sa démarche artistique repousse toujours plus loin les frontières entre le dessin d’illustration, la bande dessinée, l’édition et le vaste champ des arts plastiques en général.

Télécharger le livret Dossier pédagogique

Portrait de François Olislaeger

Dessinateur et auteur de bandes dessinées franco-belge, diplômé de l’école Émile Cohl de Lyon, il devient dessinateur de presse (Le Monde, Libération, Les Inrockuptibles …) et publie des reportages dessinés, notamment Un autre monde est possible avec Pierre Cattan, une enquête au Vénézuela sur le mouvement Attac en 2005.

Après sept années de reportages au Festival d’Avignon, il publie les Carnets d’Avignon, dans lesquels s’écrit une mémoire du théâtre contemporain. Artiste pluridisciplinaire, il réalise avec la chorégraphe Mathilde Monnier la bande dessinée intitulée Mathilde : danser après tout.

Sa bibliographie compte les ouvrages suivants : La Jérusalem céleste : Les aventures de Wim Delvoye, Marcel Duchamp : Un petit jeu entre moi et je et son dernier ouvrage Écolila paru chez Actes Sud en 2020.
Son travail de dessinateur donne lieu à des expositions où la bande dessinée se déploie en volume dans des espaces en trois dimensions.

François Olislaeger a participé à de nombreux festivals et expositions, en 2022 au Centre d’Art Jacques Villeglé à Saint-Gratien et à l’automne 2023 au Drawing Lab à Paris ainsi qu’au Frac Picardie. Il a été le premier auteur de bande dessinée pensionnaire à la Villa Médicis en 2019. Ses œuvres sont entrées dans la Collection du Frac Picardie en 2020, ouvrant un nouveau corpus autour d’écritures dessinées issues de la bande dessinée et de l’illustration.